Franssewoise

/
0 Comments

Poème écrit avec Yasmine Habli en 2010, poussées par un élan d’ennui inhabituel.
Naï

AIMER! Tout est paroles! Souvent le cœur nous parle.
Ses propos m'exaspèrent et je le vois trahi,
Et je le sens souffrir, raconter son malheur,
Et par ses battements, exprimer sa douleur.

Cependant de ton nom, Françoise, ma Françoise,
S'exprime une passion aux allures bourgeoises.
Flamme de mon amour, crépitant dans mon cœur,
Aux soirées près du feu tu calmes ma douleur.

Rhododendrons cueillis, je te les offrirai,
Il seront ornements de tes cheveux coupés.

Amour que je te porte, atomes de ma vie
Électrons passionnels s'animent quand tu ris.

Nonobstant jalousie domine tes pensées,
Torture tu m'infliges après avoir dansé.

Couleur dans cette vie, tu as fait apparaitre
Un immense bonheur en moi tu as fait naitre.

Oiseau virevoltant dans les cieux flamboyants,
Tu as été pour moi, l'espace d'un instant,

Image chimérique, évocation lointaine,

Suspendue dans le temps, ... qu'une passion vaine!

Et lorsque je m'exprime, écrivant ces paroles,
J'entends dans mon esprit, le chant d'un rossignol!
**********
Ce merveilleux poème, d’une grande sensualité, qui, frôlant le ridicule, arrive à se frayer un chemin vers le modeste univers des poèmes d’amour, a été écrit par la grande et respectueuse Y.H devant laquelle Victor Hugo lui-même reste bouche-bée depuis sa mort, ainsi que par la merveilleuse et illustre femme de Lettres demoiselle N.S, dans l’espoir que l’écriture remplacera un jour Facebook.


You may also like

No comments:

L'auteur

Total Pageviews

Powered by Blogger.
There was an error in this gadget

Labels

Search This Blog